Soumissions

Objectif et portée

La Revue canadienne de gestion des urgences (RCGU) est une revue à accès entièrement libre, évaluée par des pairs, dont l’objectif est de réunir les connaissances et les pratiques afin de faire progresser la gestion des catastrophes et des urgences et les domaines connexes. La mission de l’organisation est de créer un forum dans lequel les universitaires et les praticiens de la gestion des urgences au Canada peuvent influencer et informer la doctrine, la politique et la pratique avec des contributions perspicaces et percutantes.

La RCGU accepte les soumissions qui font progresser la recherche fondamentale, les études appliquées et l’apprentissage des praticiens. Nous définissons les termes “catastrophe”, “urgence” et “gestion” au sens large et nous incluons tous les risques, toutes les phases et toutes les approches.

Nous sommes une revue multidisciplinaire et les manuscrits provenant des sciences physiques et biologiques, des sciences sociales et des sciences humaines sont les bienvenus. Dans le même temps, les critères de qualité et de pertinence pour la pratique sont élevés. En ce qui concerne la qualité, les manuscrits seront examinés par des experts des disciplines concernées à un niveau similaire à celui qu’ils atteindraient s’ils étaient soumis à des revues disciplinaires. Pour ce qui est de la pertinence, tous les articles doivent montrer clairement en quoi leurs contributions sont intéressantes et importantes pour le secteur. La revue n’est pas limitée aux études de cas ni aux auteurs canadiens, mais les articles doivent être pertinents par rapport au contexte canadien.

La Revue valorise l’originalité dans les soumissions, telles que les articles qui abordent des questions émergentes, de nouvelles approches de recherche et des contributions théoriques. Toutefois, la RCGU accueille également favorablement les articles axés sur la synthèse et la consolidation en tant qu’éléments importants de la production et de la diffusion des connaissances, tels que les revues systématiques, les critiques méthodologiques et les études de réplication qui apportent des contributions claires. Nous accordons une grande importance à la clarté et à l’efficacité de la communication dans les articles soumis. Les articles soumis doivent intéresser à la fois les spécialistes et les lecteurs généralistes de la gestion des urgences et des domaines connexes. Les articles doivent être accessibles à un lectorat diversifié, sans sacrifier la qualité ou la précision de l’écriture ou de l’analyse.

La RCGU s’engage à créer un forum inclusif, équitable et accueillant pour faire progresser les connaissances en matière de gestion des urgences. La RCGU accueille en particulier les soumissions de groupes actuellement et historiquement sous-représentés dans le domaine de la gestion des urgences, et applique des normes élevées en matière d’engagement éthique des chercheurs avec les communautés dans le cadre du processus d’évaluation par les pairs. La RCGU accepte les soumissions en français et en anglais, et tous les articles acceptés sont traduits par la revue dans les deux langues après l’évaluation par les pairs. La RCGU accueille aussi chaleureusement les soumissions de chercheurs et de praticiens en début de carrière, et s’efforce de fournir des évaluations par les pairs constructives, collégiales et significatives qui renforcent les compétences et les capacités des chercheurs et des praticiens en gestion des urgences.

Libre accès

Les articles publiés dans la RCGU seront gratuits et disponibles en ligne. Ils seront publiés sous une licence commune créative non commerciale (CC BY-NC 4.0). La RCGU n’a pas de frais de soumission ni de publication, ni d’abonnement.

La RCGU publie désormais sur le système “Open Journal”, en partenariat avec l’Université de York. Il utilise un processus continu de soumission et de publication qui permet de gérer le contenu et de le diffuser rapidement par l’intermédiaire du système Open Journal. L’instance du système Open Journal est hébergée par l’Université de York. Naviguez vers la page en utilisant le bouton ci-dessous.

Exigences générales en matière de publication

Langues
Les documents sont traduits et publiés dans les deux langues officielles.

Paternité
Tout auteur doit remplir les critères suivants :

  • Une contribution substantielle à la conception, la réalisation ou la collecte de données, l’analyse et l’interprétation de la recherche;
  • La rédaction de l’ouvrage ou la révision critique du contenu ou des concepts;
  • Une convention concernant la responsabilité de l’auteur pour le travail effectué qui comprend une entente pour assurer l’enquête et la résolution des questions de la fiabilité et de l’intégrité de la recherche;
  • L’approbation finale de la version pour publication.

Travaux originaux
Tous articles soumis doivent s’appuyer sur les travaux originaux des auteurs. Tous les cas de plagiat suspecté fera l’objet d’une enquête et des mesures appropriées seront prises. La soumission d’une publication en double (p. ex. un article semblable à une publication antérieure) est fortement déconseillée. Tous les auteurs doivent déclarer que le contenu soumis est leur propriété intellectuelle. Les droits d’auteur et sur la publication doivent être également attribués à la RCGU.

Soumettre à la RCGU

Pensez à soumettre un aperçu de 250 mots qui donne un aperçu de la thèse centrale, des théories, des concepts ou des résultats référencés. Cet aperçu n’est pas un résumé, mais plutôt un abrégé du document final.

Veuillez envoyer votre sommaire au format Microsoft WORD à submissions@cdnjem.ca.

En tant que revue à comité de lecture, la responsabilité des décisions éditoriales incombe au rédacteur en chef qui, à son tour, collabore étroitement avec le comité de rédaction à l’élaboration des objectifs, des champs d’application et des processus. Le rédacteur en chef supervise également le travail du directeur de la rédaction, qui dirige l’équipe éditoriale tout au long du processus de production des manuscrits approuvés.

Le processus éditorial comporte trois étapes principales, dont les deux premières sont supervisées par le rédacteur en chef, la troisième étant déléguée au directeur de la rédaction :

1A. Examen préliminaire des manuscrits soumis pour en vérifier l’adéquation et la qualité

1B. Examen par les pairs des manuscrits soumis, jusqu’à leur acceptation ou leur rejet.

2. Production et préparation des manuscrits acceptés en vue de leur soumission (par exemple, révision, traduction, composition et métadonnées).

Processus éditorial Graphique

La RCGU accepte et publie différents types de contenu comme indiqué ci-dessous. Les articles publiés dans la RCGU sont évalués par des experts compétents, à l’exception des critiques de livres, qui sont évaluées par le rédacteur en chef.

1. Documents de recherche

Les articles de recherche contiennent généralement de 3 000 à 6 000 mots. Ils mettent en évidence des questions théoriques, stratégiques ou politiques qui nécessitent une étude plus approfondie; de plus, ils recommandent aux intervenants de prendre en considération les “premières étapes” dans leur programme ou leur pratique opérationnelle de la gestion des urgences dans les quatre phases de la gestion des urgences. Ils ne doivent pas nécessairement représenter une question et une méthodologie de recherche originales, mais sont suffisamment nouveaux pour justifier une exploration intellectuel. Les articles de recherche sont évalués par des pairs.

2. Articles de “combler le fossé”

Ces articles comptent entre 1 000 et 3 000 mots et sont axés sur la pratique programmatique et opérationnelle. Ils sont des explorations et des discussions sur la pratique de la gestion des urgences dans un domaine ou un contexte spécifique, et se terminent par des recommandations pratiques à l’intention des intervenants et/ou des suggestions à prendre en considération par la communauté politique et scientifique. Des citations appropriées doivent être incluses. La collaboration avec plusieurs auteurs améliorera leur validité et leur cohérence.

3. Note de communication

Les communications sont des articles courts, de 1 000 à 2 500 mots, destinés à diffuser rapidement des idées, des expériences ou des contributions importantes, en particulier sur des sujets urgents.

4. Critiques de livres

Les critiques de livres sont des critiques constructives de livres sur n’importe quel sujet dans la gestion des catastrophes et des urgences, écrites sur n’importe quel livre ou auteur et évaluées pour la pertinence, la force et la clarité de la critique, et la valeur à l’ensemble des connaissances communes. Ils comprendre entre 500 et 1 000 mots.

5. Commentaire et réponse

Le journal accepte les commentaires sur les articles publiés dans la RCGU au cours des 12 derniers mois. Si le commentaire est critique, les auteurs de l’article original auront la possibilité d’y répondre. Les commentaires et les réponses seront publiés simultanément. Les commentaires et les réponses doivent être concis, impersonnels, contribuer à la production de connaissances et faire progresser un débat éclairé.

  ©2022 Canadian Journal of Emergency Management